29 janvier 2021 Blog

INTERVIEW DE NORMAN NATO

Image d'actualité

#1 Peux-tu te présenter ? 

Norman Nato, 28 ans, né à Cannes dans le 06 et nouveau pilote chez Realteam Racing 2021

#2 Quels ont été tes débuts en sport automobile ? 

 

J’ai commencé en karting à l’âge de neuf ans, mon papa était dans le rallye, donc j’ai toujours été fan de rallye dès mon plus jeune âge, j’y allais avec lui sur les courses et en réalité je voulais devenir pilote de rallye et non pilote de circuit.

 

#3 Pourquoi as-tu choisi l'endurance ?

 

J’ai fait étape par étape, c’est-à-dire karting pendant des années ce qui m’a permis de faire mes preuves et de monter à l’échelle supérieure qui est la monoplace et de gravir les échelons jusqu’à la Formule 2. Ca n’a pas été possible pour moi d’aller en formule 1 les places sont aujourd’hui très chères et très compliquées à accéder. Donc pour moi la suite logique c’était d’accéder en endurance avec les 24 Heures du Mans qui font rêver tout pilote dans le monde entier. Donc c’est bien sûr un objectif en tant que pilote, et ça a été pour moi assez simple de me tourner vers l’endurance aux vues des voitures et du plateau de pilotes qu’il y a en championnat du monde ou même en championnat d’Europe. C’était pour moi assez simple de me tourner sur l’Endurance. Et, en tant que pilote français de pouvoir participer, rêver et se battre pour aller faire un podium au Mans, même d’aller gagner cette course mythique, c’est forcément une motivation en plus. 

 

Et l’Endurance par rapport à la monoplace, c'est aussi un esprit d’équipe. En monoplace, un gros travail d’équipe est effectué bien évidemment mais quand je dis un travail d’équipe c’est plus une voiture que tu dois partager avec d’autres pilotes, c’est une approche qui est complètement différente. Et pour ma part j’ai toujours aimé faire des sports collectifs, du foot, du basket ce genre de choses. J’ai fait du basket plus jeune, pendant 6 ans, c’est toujours quelque chose que j’ai aimé faire et c’est quelque chose que j’aime aussi dans l’endurance. Le fait de devoir partager, se pousser et s’entraider les uns les autres, c’est quelque chose qui me plaît aussi beaucoup en endurance, avoir une aventure humaine.

 

#4 Qu'est-ce qui te motive dans cette nouvelle saison avec Realteam ?

 

Le fait d’avoir un coéquipier comme Loïc, on connait tous le palmarès de Loïc, on connaît tous sa carrière, c’est un pilote qui a participé à beaucoup de courses du Mans, et il a gagné les 24 Heures du Mans. Pour quelqu’un comme moi qui doit encore faire ses preuves en endurance, c’est top de pouvoir être à côté de quelqu’un comme Loïc pour continuer à apprendre et utiliser son expérience. Pour moi c’est aussi continuer à prendre l’expérience en Endurance, c’est top, c’est un pilote français aussi. Et puis on a le challenge d’être en Pro Am, donc Esteban qui passe du LMP3 au LMP2, il y aura aussi pas mal d’autres équipages dans ce cas de figure et c’est un challenge avec Loïc de faire découvrir à Esteban le LMP2, les 24 heures du Mans et de le faire progresser le plus rapidement possible parce que clairement l’objectif est d’aller faire des podiums et gagner des courses. C’est un challenge pour nous trois et pour l’équipe en général avec TDS qui est une équipe en tête d’affiche. On a un super équipage, sur l’autre voiture chez Jumbo qui seront aussi en Pro Am, donc ils seront dans notre équipe mais ce sera aussi un concurrent. On a pas mal de boulot et c’est une super aventure et j’ai vraiment hâte qu’on puisse attaquer tout ça ensemble. Des premiers contacts que l’on a pu avoir tous ensemble ça se passe vraiment très bien, il y a vraiment une bonne ambiance et j’ai aucun doute sur le fait que ça va très bien se passer et qu’on va passer une très bonne année tous ensemble et espérons qu’elle se finisse sur la première marche du podium.

 

#5 Comment imagines-tu cette saison 2021 ?

 

Cette saison 2021 me fait penser à cette période un petit peu compliquée de Covid donc voilà on l’a déjà vécu en 2020, on a fait un Le Mans en septembre, ce qui n’était jamais arrivé je crois donc c’était un peu spécial sans spectateur. Une fois dans la voiture que tu es concentré, tu essayes de faire le maximum. J’ai fini pour ma part second l’an dernier, des 24 Heures du Mans et d’être sur le podium seulement avec des équipes au pied du podium et  non toute cette foule qu’il y a normalement aux 24 Heures du Mans et ces paddocks et ces campings qui sont remplis pendant une semaine, la parade des pilotes c’est quelque chose qui nous a vraiment manqué. Ce qui fait peur c’est que 2021 à l’aire de s’orienter là-dessus. Récemment nous avons entendu que Sebring serait remplacé par Portimao. Portimao c’est une bonne nouvelle car c’est un très joli circuit donc c’est top, mais Sebring c’est quand même une belle course, c’était une course de 12 heures donc on est forcément déçu de ne pas y aller. On est quand même très satisfaits que le WEC fasse son maximum pour qu’on puisse continuer à faire notre job et voyager sur différents continents. Pour ça il faut remercier tous les organisateurs et toutes nos équipes. Pour nous les pilotes c’est entre guillemets simple c'est-à-dire que c’est le planning qui change mais le plus gros du travail c’est pour toutes les équipes qui doivent tout organiser pour les mécanos, etc. Il faut avoir une pensée pour tous ces gens là, donc voilà ça va être une belle année, j’ai envie de dire sur un plan Realteam, on a un beau programme d’organisé, on a un bel équipage donc la suite, j’ai aucun doute sur le fait que ça va être une belle année. Il faudra s’adapter comme on l’a fait en 2020, il faut s’estimer quand même chanceux de pouvoir faire des courses et de pouvoir aussi se faire plaisir parce que c’est quelque chose d’important et qu’on a parfois tendance à oublier. J’ai vraiment hâte qu’on attaque ! 

 

#6 Quel est ton circuit préféré ? 

 

Mon circuit préféré est celui des 24 Heures du Mans.

Galerie

Dernières actualités